Projet

Salman Rushdie a placé en préambule de son « Enchanteresse de Florence » la citation de Mirza Ghalib :

“If there is a knower of tongues, fetch him : There’s a stranger in the city, and he has many things to say.” "Si l’on dispose d’ un connaisseur de langues, mandez-le: Il y a en ville un étranger, Et il a bien des choses à dire"

En effet, on a beaucoup à apprendre des autres, de leurs langues, de leurs cultures et de leurs civilisations, dans tous les sens du terme. Au-delà des simples comptes commerciaux des débuts du bilinguisme, la traduction a apporté aux hommes des sagesses venues d’autres contrées ou d’autres temps et qui ont façonné notre monde tel qu’il est. Pouvoir accéder directement à celles-ci dans la langue d’origine est un progrès à la fois minime et fondamental dans notre époque globalisée.

On m’a rapporté cette pensée attribuée (à tort ?) à Mao Tse Toung : « L’homme qui ne parle qu’une langue ne voit que d’un œil. » Les slaves estiment, eux, que « parler deux langues, c’est disposer de deux vies. »

Avec ce site, nous proposons un outil qui permettra à ceux qui veulent faire plus de leur vie, de se montrer curieux des autres mondes, de rentrer dans une langue étrangère en se dédouanant du soutien laborieux du (e)dictionnaire à portée de main ou de clic.

Ce système permet de comprendre dans le texte les tournures incompréhensibles, les références, de découvrir les arrières pensées, la psychologie et le style des auteurs, de saisir tout le sel de leurs mots et de leurs idées. Vous serez interpellés pour vous signaler toutes les particularités qui pourraient vous échapper, linguistiques ou culturelles. C’est une lecture exhaustive que nous nous promettons de vous offrir qui vous fera entrer dans une nouvelle dimension du processus de lecture.

Il ne s’agit pas d’une méthode d’apprentissage d’une langue étrangère mais d’une application capable de permettre la lecture instinctive, intégrale, pour ainsi dire la même que nous avons dans notre langue maternelle. C’est un outil à visée pédagogique qui vous donnera la clé des mots des auteurs. Une telle lecture assidue ne pourra qu’enrichir votre niveau de langue, notamment en vocabulaire.

Il s’adresse évidemment à ceux qui détiennent les clés fondamentales d’une langue étrangère, soit pour en avoir hérité de leurs parents soit parce qu’ils ont eu la patience de suivre les cours de langue à l’école et qu’ils ont eu la volonté de travailler au moins suffisamment pour acquérir les bases assez solides pour aller plus loin. Il n’y a pas d’apprentissage sans investissement personnel. Ceux-ci, pourront avec cet outil à la fois ne pas perdre le plaisir de lire malgré la difficulté de la lecture en version originale, améliorer leur niveau langagier de façon considérable et assouvir les deux passions que nous avons tous en commun :

Les langues étrangères et la booklimie !

Intérêt

Quelque effort que fasse le traducteur, rendre l’original à la perfection est par définition impossible, les Italiens ont pour cela la belle formule : « traduttore, traditore, » litote fort connue où l’on accuse le traducteur de trahison. Les langues ont toutes un écheveau de spécificités qu’une autre langue ne peut strictement pas rendre intégralement : sonorités, rythmes, construction, connotation, doubles sens, jeu de mots… Il est évidemment des traductions remarquables et il est par ailleurs des œuvres qui n’appellent pas à être lues en version originale.

Avantages
  • L’aide pas à pas n’est pas le simple fruit d’un logiciel mécanique (aussi intelligent soit-il) mais la somme d’un travail de fourmi des traducteurs qui ajoutent les explications partout où elles sont nécessaires.
  • Les textes sont découpés non pas par tranches de ‘n’ caractères mais de façon à rendre le plus fluide possible la lecture et faciliter la compréhension, phrase par phrase, paragraphe par paragraphe.
  • Le lien entre les mots d’une langue à l’autre est préservé autant que possible de façon à permettre l’ancrage dans la mémoire des nouveaux acquis
  • Tout est fait pour éviter au lecteur de se perdre dans le syndrome « I feel like a cup of coffee. »
  • Les références culturelles sont annotées de façon à avertir le lecteur et à en éclaircir le sens.
  • Des renvois à des images seront prévus pour expliciter un mot particulier à la langue ou des objets typiques d’un pays
  • Seront privilégiés les livres qui présentent un véritable intérêt (en termes de langage et de portée intellectuelle) et un questionnement;
  • Il ne s’agit pas seulement de livres libres de droit mais aussi de livres d’auteurs contemporains.

Qu’est-ce que le crowdfunding?

Cette pratique se fait essentiellement par le biais d’internet et a d’ailleurs connu un essor grâce aux réseaux sociaux.

Ainsi, ce mode de financement s’inscrit dans un processus de désintermédiation et la contribution peut se faire par des particuliers ou des entreprises, quel que soit le domaine d’activité.

Les banques n’étant plus les seules maîtresses des fonds et des capitaux, le projet est à-même d’être réalisé librement.

En somme, le crowdfunding est un ensemble de techniques et de méthodes pour « lever des fonds », dans le but de réaliser un projet.

CONTACT

Qui sommes nous?

De formation universitaire en Lettres et Civilisations Anglo-américaines, j’ai toujours navigué entre les littératures de ces deux langues. J’ai connu les affres du débutant se confrontant à un livre en version originale et à la difficulté de compréhension et de progression dans cet exercice ingrat

En aucune façon, je ne cherche à consacrer l’une ou l’autre de ces langues; toutes les langues, toutes les littératures sont intéressantes et ont quelque chose à nous apporter. Libre à chacun de nous de se verser vers tel ou tel monde, quand ce ne sont pas les hasards de la vie qui s’en chargent.